commentaires - Séquoia - page 5/5

fleche  Séquoia redwood écrit par Sandrine le 20/04/05
J'ai par hasard trouvé 2 séquoia sempervirens dans Paris. Ils ont été offerts par l'american committee on the french revolution à l'occasion du bicentenaire de la révolution. Il y en a 1 dans les jardin du trocadero sur la gauche quand on est face au champs de mars et 1 dans le jardin des champs elysées à main gauche quand on descend vers la place de la concorde. Il y a une plaque commémorative en témoignage de 2 siècel d'amitié. Merci pour le site


fleche  VOYAGE AVEC CHARLEY écrit par SYLVIE le 21/03/05
J'ai craqué pour John STEINBECK, et dans ce merveilleux livre il convertirait n'importe qui en adorateur du Séquoia (sempervirens!) Et il a eu raison.


fleche  Risque écrit par Sylvie le 27/02/05
Bonjour, nous venons d'acquérir un terrain à batir sur lequel vit un sequoia géant (5m de circonférence).Existe-t-il un risque de le laisser en place sachant qu'il sera à 5m de la facade de la maison.
Merci de vos réponses


fleche  Faire pousser un sequoia écrit par jucha le 12/09/04
J'ai des graines de sequoia que le voudrais planter.Cela est-il possible ?
Si oui comment faire?


fleche  Danger ou pas ??? écrit par khalifé le 28/04/04
la façade de ma maison est à environ 3m d'u séquoia de plus de 8m de hauteur, cet arbre présente t'il un danger (sècheresse : rétraction du sol ou tempête ou autres ...?) merci de votre réponse


fleche  Redwood écrit par jacques dupont le 30/11/03
voir un tel arbre est chose merveilleuse. En faire croître un l'est plus encore.
Pourriez-vous me faire savoir comment se procurer un exemplaire de bonne taille (mais transportable et transpantable).


fleche  Le Séquoia Redwood ne brûle pas !! écrit par Francis MARGANNE le 05/08/03
Explications :
J'ai visité les forêts de Séquoia Redwoods aux environs nord et sud de San Francisco.
Ce sont des arbres grands et manifiques, avec un tronc en colonne et des branches à grande hauteur. Ils poussent en très moyenne altitude de 300 à 1000 mètres sur les petites montagnes qui bordent le Pacifique.
A l’intérieur d'un bosquet de Redwoods l’air est frais et l'épaisseur de l’ombre des branches élevées est telle que rien ne pousse sur le sol en général sableux. Les Redwoods constituent un excellent agent de débroussaillement permanent du sol à leur pieds ; c’est en fait un excellent agent contre la propagation des incendies par les broussailles aux pieds de ces arbres.
En visitant ces forêts de Redwoods, quand on arrive à la lisière, à l’orée, les broussailles reprennent fatalement vigueurs au climat chaud de la Californie et dans les brises océaniques. A ces orées on peut constater une chose très étonnante qui est commentée sur place par les gardes forestiers de Californie. Ils montrent que les incendies de broussailles s’éteignent quand il atteignent l’orée des plantations de Redwoods. Et ceci pour deux raisons :
1ère raison : le sol nu en dessous de l’ombre des Redwoods empêche la propagation d’incendie larvaire sur et sous le sol dépourvu de végétation.
2ème raison : la plus étonnante est que ces arbres, les Redwoods, ne brûlent pour ainsi dire pas. Quand le feu des broussailles externes atteint les premiers arbres en lisière, il réussit à enflammer la grosse écorce marron rouge crevassée qui recouvrent ces fûts en colonne ; donc on voit des restes d’écorces carbonisés sur le coté exposé au vent incendiaire sur plus d’une quinzaine de mètres le long d’un ou plusieurs troncs. Mais le fût du Redwood ne brûle pas car il est gorgée d’humidité.
En effet plus loin un garde forestier m’a montré un arbre abattu de la veille. On pouvait constater que si l’épaisse écorce crevassée est dure et sèche, l’intérieure du fût, c’est à dire la chair du bois proprement dit, est faite de fibres grossières de couleur bien rouge et gorgée d’eau ; sur le Redwood abattu et aux endroits ou l’écorce avait été enlevée par les bûcherons on pouvait à la main arracher très facilement des lambeaux ou des poignées de fibres rouges et gorgées d’eau qui constituent la chair de l’arbre. La texture interne de ces fûts de Redwood juste abattu tient plus de la matière spongieuse gorgée d’eau de fougères géantes que celle des arbres que nous connaissons ici en Europe.
Donc quand vous dites dans l’article que «Leur écorce épaisse (des Séquoia Redwood) les protège en cas d'incendie de forêt.» c’est vrai et faux à la fois. L’écorce épaisse brûle bien, mais le fût gorgé d’eau lui ne brûle pas, et l’arbre s’il est détérioré par le feu sur le coté exposé au vent dominant durant l’incendie reste debout et fait écran à la propagation du feu ; et même si ses branches en hauteur sont aussi abîmées par l’incendie qui vient de son pied, un rideau épais d’arbres Redwood constitue une réelle parade à la propagation du feu.
Question : à qui faut-il envoyer ce témoignage pour faire avancer le problème crucial des incendies de forêts du Sud de la France et de Corse. En effet si l’on plantait des rideaux de Redwoods sur une profondeur d’une cinquantaine de mètres aussi bien dans les Landes que dans les monts près de la Méditerranée on pourrait quadriller et juguler plus facilement la propagation des feux dévastateurs.
Francis Marganne à Paris


fleche   écrit par aline le 24/07/03
C'est un arbres avec énormément de caractères et de force, c'est le plus grand et l'épaisseur des son écorce peu résister à une chaleur intense, pour moi c'est le roi des forêt car il domine tout.


fleche   écrit par steve le 15/12/02
superbe arbres aussi bien debout quand bois d ouevre.exellente qualite pour le bardage de batiment ou pour faire des tuiles



DébutDébut Page précédente [1] [2] [3] [4] [5]

ajoutez votre commentaire
        
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
· ajouter aux favoris · l'auteur · Contribution · livre d'or · Les passions, voyages, 1500 poèmes, La Fontaine
Copyright© 2000 · 2020 - Le contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - 2.0 France
Pas d’Utilisation Commerciale

Politique de confidentialité
      version anglaise -
Sécurité du site Web