des nouvelles du site

Forum réservé aux annonces de l'équipe sur le fonctionnement du forum, son utilisation ou de certaines modification.
pierre-yves
Administrateur
Messages : 442
Enregistré le : 11 nov. 2006, 14:30
Localisation : Paris - France
Contact :

des nouvelles du site

Messagepar pierre-yves » 16 mai 2007, 11:16

Quelques nouvelles du site www.lesarbres.fr

pour avoir les liens : cliquez ici

Le site a été rendu compatible avec la plupart des navigateurs, Internet Explorer 5.5+, Firefox, Mozilla, Opera 5+, Netscape 7+, ce qui a nécessité quelques aménagements de code html

Compte tenu des failles de sécurité et des attaques dont Windows fait l’objet, nous ne serions vous recommander d’abandonner Internet Explorer et d’adopter Mozilla Firefox . Lire la suite ...

De nombreuses pages ont été complétées : chêne, frêne, orme, hêtre, tamaris

Par exemple des compléments ont été apportés sur le frêne et le hêtre :

Utilisations du Frêne : Les feuilles de frêne sont réputées diurétiques et antirhumatismales. Les feuilles servaient de fourrage (comme les feuilles d'orme). De l'écorce, on extrayait le "quinquina d'Europe", qui est fébrifuge. La fleur fraîche de l'orne, additionnée de levure, produisait, après fermentation, une boisson rafraîchissante et antirhumatismale, la frénette.
Le bois de frêne est bon au polissage et au toucher onctueux. Il est dur, lourd (dense), flexible et pas cassant : on en faisait, depuis l'antiquité, les hampes des lances (on plantait des Frênes près des châteaux-forts). Ovide, dans les Métamorphoses, le nomme "arbre aux javelots". On a découvert des outils néolithiques (5000 ans av JC) avec un manche de frêne. Dans la vie courante, on en faisait aussi des manches de bêches, des barreaux d'échelle, des gouvernails, des rames, des raquettes de sport et les anciens skis.
Le Frêne monophylle peut être planté en alignement de rue.

Le frêne est décrit dans l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (rédigée entre 1751 et 1772 sous la direction de Diderot).

Utilisations du Hêtre :
Du fruit de hêtre (la faîne), on extrait une huile comestible (il faut 50 kg de faîne pour fabriquer 10 l). Mais son enveloppe contient un principe toxique (qui donnent des migraines et des convulsions). De plus, l'huile de faîne se conserve mal. Comme le gland du Chêne, la faîne est appréciée du gibier. Autrefois, l'administration forestière accordait le droit de "Panage" autorisant les paysans à mener les porcs en forêt pour y consommer les faînes de hêtres.
Le bois du hêtre est dur, homogène, mais il manque de souplesse. On améliore sa souplesse par chauffage à la vapeur. En "bois debout" (non débité), on en fait les billots pour bouchers. Le bois de hêtre accepte le tournage (jouets, pieds de chaises), la teinture et le polissage. Du fait de son homogénéité, le bois de hêtre était beaucoup utilisé par les boisseliers, tourneurs, fabricants de pièces complexes. On en faisait aussi les anciennes pinces à linge de nos grands-mères, avant l'invasion des polymères. Aujourd'hui, il est exploité en menuiserie (meubles, parquets) à condition d'être séché avec précaution (tendance au retrait). Le hêtre équipe 14 % des meubles fabriqués en France, juste derrière le chêne.
C'est aussi un excellent bois de chauffage. La flamme est vive et claire. Le charbon est incandescent jusqu'à complète combustion. Le charbon de hêtre était utilisé pour la sidérurgie des minerais.
De son bois, par combustion incomplète, on extrait du goudron, et, par distillation, la "créosote", à l'odeur forte. La créosote sert à traiter les bois extérieurs (poteaux électriques, traverses de chemins de fer), par imprégnation, éventuellement sous vide d'air. Le créosol est une huile extraite de la créosote ; elle est utilisée comme désinfectant des plaies, des caries dentaires.
Les cendres de bois de hêtre entraient dans la composition de savon artisanal.
Le hêtre est un des meilleurs bois, avec le sapin et le genêt, pour fumer les viandes de porc et de bœuf, ou les andouilles de Normandie.

Le Hêtre est décrit dans l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (rédigée entre 1751 et 1772 sous la direction de Diderot).

D'autres pages ont été ajoutées : actinidier, argousier,berberis, forsythia, garrya, pittosporum, poncirus, thevetia , sapin silicica

Les dates de chutes de feuilles ont été relevées fin 2006 et les dates d'apparition des feuilles en 2007 notées

La rsusticté des arbres a donné lieu à une nouvelle fiche

Le forum nouvelle version permet d'échanger les expériences

Des partenariats commerciaux ont été noués avec des pépiniéristes de qualité. Ils mettent à votre disposition leur catalogue

ainsi que leur base de données pour rechercher un arbre/arbuste répondant à des critères de choix
Jardin du pic vert
plus de 6.000 plantes, arbres, arbustes         

Retourner vers « Communication de l'équipe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités