Le jardin des Bénard, en Normandie.

Vous pouvez poster votre récit, votre expérience, votre passion. Pas de question, ici ; éventuellement des conseils.
Avatar de l’utilisateur
salpiglossis
Messages : 49
Enregistré le : 19 janv. 2009, 17:28
Localisation : Mesnil Panneville Normandie
Contact :

Le jardin des Bénard, en Normandie.

Messagepar salpiglossis » 10 janv. 2010, 22:51

Vous savez quoi , et bien les Bénard, c'est nous.

Pour tout vous dire, en fait, l'histoire de notre jardin, je la raconte depuis plusieurs années, déjà, au jour le jour, sur mes différents blogs.
Mais depuis plusieurs semaines, je la raconte de nouveau "en bonne et due forme", sur mon site internet.
Je vais vous poser quelques extraits, comme ça, "en vrac".

Le jardin, Mesnil Panneville.

Nous y étions déjà arrivés.
C'est là, que vraiment nos rêves les plus fous, en matière de jardin, ont enfin pu se réaliser. Il faut savoir en fait, qu'à bien y regarder, c'est la période la plus exaltante qui soit....

Le plaisir d'enfin disposer de notre "jardin définitif", était complètement bouleversant..... Cependant, nous souffrions, à l'époque, de ne pas avoir encore de structures verticales, au jardin....Vous savez ce que c'est on est bien impatients, à ce stade là du jardinage. Je me souviens bien, à cette époque, être allée visiter les Lemonnier, à Beaumont le Hareng. Martine, avait été extrèmement attentive à nos sensations, et nous avait donné de super conseils :

"Ne négligez surtout pas l'utilisation des annuelles, les premières années. Vous obtiendrez alors facilement des masses colorées, qui vous permettront d'attendre le volume des arbres que vous avez plantés.....".

Quand on voit la tournure qu'a pris son jardin,( c'est à présent un des plus beaux jardins de Normandie) au fil des ans, je trouve à présent que nous avions été bien chanceux, qu'elle se penche comme ça sur notre cas....

Nous avions commencé par planter les structures verticales du jardin, à savoir, les quelques arbres, qui selon les dires des bouquins, seraient plus tard, à savoir, maintenant, des arbres "vénérables". Donc, nous plantâmes, la première année, un chêne rouge d'Amérique, un tulipier de virginie, un liquidambar, un prunus "Kanzan", entre autres.

(en fait, à ce sujet, il faut que je vous dise. Quand j'étais lycéenne, à Rouen, nous avions une rangée entière, de ce prunus. Et chaque printemps, je me disais "qu'est ce que c'est moche, c'est "tellement fleuri" qu'on dirait un gros degoulinage de crème chantilly rose fluo". Puis arrivée à Auzouville l'Esneval , st Etinene le Vieux, c'est à dire, notre premier jardin à nous, les précédants proprios en avaient planté un jeune, dans la cour. Et je me souviens m'être promenée dessous, à hauteur de fleurs, et ce fût un véritable ravissement.... Je n'ai pourtant aucune origines japonisantes, hein.... Mais le coup de foudre, ce jour là fut terrible. Depuis ce jour, je voue aux cerisiers fleurs, de toute sorte, une "presque dévotion".)

En ce qui concerne la plantation, cette année là, de nos grands arbres, il y eut aussi, dans le lot, deux cerisiers fruits, qui bien qu'ayant été achetés pour être de variétés différentes, s'avérèrent en fait, être tous les deux des" Napoléons".
Puis au fil des ans, nous avons concrétisé notre jardin....

Comme vous pouvez le voir, chacun a mis la main à la pâte.

Puis au bout de 7 ans d'ancienneté, nous avons eu l'opportunité d'acheter un terrain, contigu au nôtre. Nous passions donc des vaches qui posaient leur têtes sur le grillage, à ce nouveau jardin.
Mais le morceau était un peu gros à assumer. Aussi, mon mari aimant beaucoup les moutons, nous avons, dans un premier temps, dessiné une bande de terrain, tout autour, afin d'y planter une haie multiple. Elle est persistante, côté nord, puis diverse, pour le reste. Vu la longueur à planter, nous avons fait ça en deux hivers.

Pour organiser cette plantation, les deux années, nous avions fait les plans de la haie, à l'échelle, puis j'avais découpé des catalogues de fleurs, pour faire des "vignettes", chaque couleur, représentant une variété d'arbuste, ou d' arbre. De telle sorte qu' une fois posé les vignettes sur le plan, on pouvait les déplacer au doigt, en les faisant glisser... Puis ainsi, on pouvait imaginer plus facilement ce que ça donnerait, une fois planté. Il va sans dire qu'il faut d'abord faire la légende, dans le coin du plan.
Toute ces petites vignettes, qu'on déplaçait, avec nos doigts, ça nous avait bien occupé !.... Si vous avez besoin de conseils, pour la plantation d'une haie diversifiée, n'hésitez pas à me demander !

Enfin, voilà. Pendant cette période, nous avons donc élevé des moutons. C'est une période qui à mon mari et à moi, nous rend un peu nostalgique. Car l'élevage des moutons, est très attachante. Surtout en hiver, où chaque matin, c'était à celui qui serait debout le premier, pour voir si les brebis avaient agnelé.... Puis leur donner à manger, chaque matin, en risquant à chaque fois de se pêter la tronche dans le fumier de mouton, à force de se faire bousculer par mesdames.... Et surtout, cette odeur si forte, et si caractèristique.... Enfin, oui, on a adoré ça....
"Auprès de mon arbre, je vivais heureux." http://salpiglossis.fr/
Jardin du pic vert
plus de 6.000 plantes, arbres, arbustes         

Henryk
Messages : 2
Enregistré le : 18 août 2010, 00:22

Messagepar Henryk » 28 mars 2011, 15:32

Merci de cette narrartion si pittoresque.

Avatar de l’utilisateur
salpiglossis
Messages : 49
Enregistré le : 19 janv. 2009, 17:28
Localisation : Mesnil Panneville Normandie
Contact :

Messagepar salpiglossis » 28 mars 2011, 19:48

De rien.
A présent, c'est du passé, car je suis en instance de divorce, et nous devons donc nous séparer de notre jardin, pour pouvoir le vendre, comme terrain à bâtir.

Mais ne soyez pas tristes. Les jardins sont comme les histoires d'amour, la mort des uns donne la vie aux autres. :)
"Auprès de mon arbre, je vivais heureux."
http://salpiglossis.fr/


Retourner vers « Racontez votre jardin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités