la taille : au sécateur ou à la main ?

si aucune des rubriques ci-dessus n'est adaptée à votre question ou observation, c'est ici que vous pouvez la poster.
Répondre
LaMogette
Messages : 9
Inscription : 13 mai 2010, 11:43
Localisation : Vendée
Contact :

la taille : au sécateur ou à la main ?

Message par LaMogette » 27 janv. 2011, 11:18

Bonjour,
Je viens de participer à un atelier de taille des pommiers dans un verger BIO. Au lieu de couper les (petites) branches au sécateur, le propriétaire les tire à pleine main ce qui les arrache en laissant une grosse plaie sur leur support (dans le genre des talons que l'on fait pour certaines boutures). Certaines peuvent faire jusqu'à 10cm de long et 0,5cm de profondeur. Il dit que l'arbre préfère cela et que la cicatrisation se fait plus rapidement et plus sainement qu'au sécateur. Il recommande de ne pas d'appliquer de mastic au autre produit cicatrisant. C'est sa pratique habituelle, les arbres se portent bien, la production est bonne. Que pensez-vous de cette méthode ? Y-a-t-il une explication au sujet de la cicatrisation par ce procédé ? Peut-on l'étendre aux autres espèces d'arbres et arbustes ?
Merci de votre avis.

leoia
Messages : 97
Inscription : 07 nov. 2008, 11:47
Localisation : Nord
Contact :

Message par leoia » 07 févr. 2011, 21:33

bonjour laMogette,

Effectivement c'est surpenant. Mais ce n'est pas dame nature qui a inventé le sécateur. Le hasard, et l'observation sont les fruits de l'enseignement. Les marginaux finissent parfois par être suivi. (y'a un dingue qui a inventé la roue, un autre l'avion, un autre le téléphone portable, et que sais-je encore comme idées de dingues que l'on finit par utiliser au quotidien !!!).
Si un arboriculteur arrive à avoir une bonne production de cette façon, et régulièrement, alors pourquoi pas.
J'ai entendu dire qu'il fallait "faire souffrir" les fruitiers pour avoir une bonne production. Attention, je dis pas qu'il faut les massacrer à la tronçonneuse !!! Juste ce qu'il faut pour que l'arbre ne soit pas trop pépère pour se dire qu'il ne risque rien dans la vie et qu'il n'y a pas lieu de se bouger pour faire des descendants.
En fait, les végétaux se bousculent quand ils ressentent un stress, (soif, froid, blessure, attaque parasitaire, etc) et donc se sentant en péril, ils mettent en route illico et dare dare le processus de reproduction. Qui dit reproduction, dit graines et fruits, ça se tient.

Si j'ose la comparaison, votre arboriculteur aborde les préliminaires d'une façon différente, à la main, sans outils. C'est très nature et bio. :oops:

Pour ce qui est d'étendre la méthode à d'autre espèces, dans la nature, les branches basses de faible diamètre peuvent être broyées par les herbivores (c'est pas une coupe nette), et les branches hautes élaguées par les forts coups de vent des orages, sans trop porter préjudice. Alors pourquoi pas essayer ?

L'air de chez vous doit y être aussi pour quelque chose.
Rassurez-vous y'a sérieusement des cinglés chez nous aussi ! La preuve, y'en a un derrière mon clavier. :roll:

leoia.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités